Archives de tags | pétole

Gorille dans la brume

Casier à crabes

Oto actionne la barre de son crépitement nerveux. Teuf-teuf ronronne gentiment à 2500 tours, consommant à peine plus de deux litres de diesel à l’heure. On file plus de 6 nœuds sur cette mer toute plate.
Mère Nature semble accueillir favorablement ma décision de rebrousser chemin : Trois jours d’une pétole tiède et brumeuse, façon mer des Sargasses. Comme un écrin de coton confortable au creux de l’hiver ibérique.
Aurais-je eu un génois qu’il ne servirait à rien, même pas la peine de hisser la grand-voile, surtout avec son petit accroc.

Quitte à consommer plus d’hydrocarbure que je ne le souhaiterai j’ai amélioré mes conditions de vie à bord : Un petit convertisseur 12/220V me permet de charger l’ordinateur ou faire des soudures. Lorsque les batteries sont pleines j’ai quelques heures d’autonomie, mais quand le soleil tape fort ou que le moteur tourne c’est presque sans limite, vivement que l’éolienne soit installée !Si proche des côtes la 3G fonctionne et je brise l’ennuie d’une veille de plus de 10h en surfant sur Internet.
Lire la Suite…

Été 2012 : la rétro des premières fois …

Levé de soleil au large de Port-la-Nouvelle

Un été de premières fois résumé en images. Montez à bord et profitez de ces beaux instants capturés pour la postérité. Ensuite il sera temps de poursuivre, à la grâce de Mère Nature, le voyage qui nous mènera en Atlantique pour passer l’hiver.

Première rencontre avec Wanda.

On m’avait dit qu’il fallait avoir le coup de foudre pour choisir son premier bateau, toujours un peu trop cartésien je n’y croyais pas trop … Et puis je suis monté à bord de ce First 35 de 32 ans qui ne demandait pas mieux que s’offrir une cure de jouvence et m’accompagner dans la folle aventure que retrace ce blog.

Pourtant Wanda n’a rien d’un yacht et l’on peut même dire que l’apparence n’est pas sa qualité première : Son teint jaunis par le sel et les ans, les accrocs et fêlures de la coque et du pont, les multiples bouts pendouillant ça et là, les réparations de fortune faites au ruban adhésif lui donnaient un aspect de vaisseau fantôme. Mais c’est sur l’eau et sous voile que les qualités marines de ce sloop m’ont séduite. La conception de Wanda date d’une époque révolue où les architectes navals concevaient la carène d’abord en fonction des contraintes marines et hydrodynamiques, et seulement ensuite se souciaient d’y faire tenir les équipements et couchage. Le résultat : Un voilier marin et performant, un bon compagnon de voyage …

Lire la Suite…

Coup de tabac à San Sebastian

Déferlantes par gros temps

Les déferlantes anthracites se succèdent et submergent le pont. Dans la nuit noire le vent mugit avec fureur, le bateau gîte dangereusement. Les haubans crissent sous la tension, la mâture souffre, les voiles claquent avec les embardés. La barre est dure, je dois la tenir à deux mains entre chaque creux, mes bras me font mal. Comme un mantra je répète intérieurement : "Restes calme, concentres toi, gardes l’étrave face aux vagues ! Sinon on y passe … " .

Le vent et la houle se sont levés en un quart d’heure, sans crier gare, sans avertissement. Rien aujourd’hui ne laissait supposer qu’on affronterait cet enfer liquide, sombre et rugissant.
Lire la Suite…

The City of Blinding Lights

"Neon heart day-glow eyes, A city lit by fireflies"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.